menu_haut.gif
Untitled Document
MANAGER DU MOIS

Educarriere.net | Manager du mois
» Manager du mois de DECEMBRE 2011 » Archives Managers du mois

Docteur Serge Michel Kodom,
médecin interniste,
Président Fondateur de l’Ong internationale AIMES-AFRIQUE
 
1-  Pouvez-vous vous présenter aux Educanautes ?

Je suis Docteur Serge Michel Kodom, médecin interniste, Président Fondateur de l’Ong internationale AIMES-AFRIQUE (Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et de la Santé en Afrique). Directeur de la Clinique Immaculée Conception sise à Lomé, je suis également spécialiste en Maladies Infectieuses et Foie, en éducation pour la santé.
Expert agrée près les cours et tribunaux de la République Togolaise, président d’honneur des étudiants en médecine et pharmacie de l’Université de Lomé, « chevalier de l’ordre du mono », TOYP 2011 « 10 Jeunes les plus exceptionnels dans le Monde en 2011».

2-  Parlez nous de votre cursus.

Né le 24 juillet 1976 à Atakpamé, j’ai entamé mes études primaires en 1980 à Atakpamé et a fais une partie du secondaire dans cette même localité avant de poursuivre le reste du secondaire à Kara au Collège Chaminade où j’obtiens le baccalauréat, série D en 1996. Inscrit à l’Université de Bamako (Mali), j’y ai fait mes études supérieures en Médecine. Huit (8) ans plus tard, je suis titulaire du diplôme de doctorat et me suis spécialisé en médecine interne à l’Université de Lomé. D’autres études de spécialisation entamées m’ont permis d’obtenir un certificat en éducation pour la santé à l’Université de Dakar au Sénégal et un diplôme en Maladies Infectieuses et Foie à l’Université Pierre Marie Curie, Paris V en France.


3- Fréquentiez-vous une association ? Si oui, quels bénéfices en tirez-vous ?

J’ai été membre de l’Association « Scout St Georges de Chaminade » à Kara et président de l’Association des Elèves et Etudiants Togolais au Mali ; Je suis parrain de la JCI Lomé Prestige du mandat 2011 et président du Conseil d’Administration de l’ONG « A nous la planète ».


4- Comment s'est effectuée votre insertion professionnelle ?

Facile de manière naturelle et volontaire. La profession de médecine ayant toujours représenté pour moi, un sacerdoce, c’est avec passion et motivation que je l’ai embrassée. J’ai toujours été animé du sentiment de venir en aide à mon prochain, d’apporter le nécessaire pour sauver la vie humaine, c’est tout à fait le plus naturellement que je suis rentré dans la vie active avec l’exercice de cette activité professionnelle dans laquelle je me suis inséré le plus aisément possible.

Une anecdote, très tôt dans l’enfance, un jour suite à la souffrance d’un mal qu’éprouvait ma mère, j’ai eu l’ingénieuse idée de lui préparer une décoction dont j’avais eu à entendre des vertus thérapeutiques pour la sauver de son mal. Mes parents ont été fiers de moi et m’ont souhaité que je sois un professionnel de la santé pour sauver des vies humaines. Depuis j’ai toujours eu la passion d’exercer le métier de médecin pour sauver des vies et des vies. Dieu a exaucé ma prière et j’en suis fier.


5- Existe-t-il des événements majeurs qui ont influencé votre carrière ?

Mon expérience lors de mon séjour au Mali a joué un déclic majeur dans la suite de mon parcours professionnel, car c’est à la suite de nombreux cas de décès intervenus par faute de moyens que j’ai décidé de faire quelque chose pour pallier à ce mal. Les paysans surtout, meurent de leurs maux, non pas parce que ces maux sont incurables, mais tout simplement parce qu’ils n’ont pas l’envie d’aller dans les centres de santé qui généralement se trouvent éloignées d’eux. Il est question donc d’amener l’hôpital auprès de cette population cible pour lui permettre de bénéficier des soins de santé de qualité. Au delà de mon statut professionnel de médecin, il faut disposer d’une personnalité morale forte et juridiquement instituée pour faire face à ce défi énorme. Ceci est l’un des éléments qui ont contribué à la création de l’Ong AIMES-AFRIQUE dont le concept consiste d’amener l’hôpital vers les populations.


6- Quel est l’aspect de votre travail que vous préférez aujourd’hui ?

Après l’intervention de l’équipe laborieuse de AIMES-AFRIQUE au sein de la population bénéficiaire, c’est de se sentir satisfait de l’état de santé améliorée et des patients. Je donne toujours l’exemple d’une patiente qui a bénéficié des interventions de l’Ong AIMES-AFRIQUE, une dame opérée d’un fibrome de 13 Kg. Aujourd’hui, cette patiente a retrouvé toute sa santé et elle connait une vie normale après qu’elle ait subit des préjugés et traitements humiliants tout simplement du fait qu’elle avait un énorme ventre ballonné qu’on confondait à une grossesse; selon son entourage, elle n’arrivait jamais à terme de sa supposée grossesse parce qu’elle est sorcière et ne cesse de bouffer ses propres fœtus.
Grâce à AIMES-AFRIQUE, une vie est sauvée et l’Ong a permis à son entourage de comprendre leurs erreurs d’appréciation. Non seulement nous avons réussi l’insertion de la dame, mais aussi avons contribué à l’éducation de la santé et au changement des mentalités. C’est le côté magique d’éducation et de la santé de nos actions dont je me sens très fier aujourd’hui. e


7- Un conseil aux candidats à l’insertion ou à la mobilité professionnelle qui souhaiteraient intégrer votre entreprise, ou votre secteur d’activité ?

L’Ong est disposée à enregistrer d’autres bonnes volontés qui veulent intégrer l’équipe de AIMES-AFRIQUE qui est une association apolitique axant sa raison d’être sur les principes de bénévolat et/ou de volontariat. Il leur faut des dispositions relatives au travail laborieux bien fait, à l’engagement personnel et le sens de sacrifice. Pour toute disposition pratique, s’adresser au siège de l’Ong sise à Adidogome, sur la Route du 30 août, BP:20783 Lomé - Togo• Tèl: +228 92 58 25 73 / +228 23 20 15 15 / +33(0)6 13 01 42 64. Web site : www.aimes-afrique.org


8- Les educanautes seraient curieux de savoir comment vous concilier votre vie familiale avec vos activités professionnelles ?

Le tout dépend d’une bonne organisation et de planification du travail. L’essentiel c’est la volonté et la passion permanente pour ce que l’on fait. Sur cette base, j’arrive à m’occuper de mes charges familiales et de mes responsabilités professionnelles sans problème; je sais allier les deux. Par exemple, très tôt le matin à mon réveil, je m’organise pour consacrer un temps précieux à ma famille avant de partir pour le bureau. Généralement, j’y reviens tard dans la soirée, et donc cette précaution me permet de leur consacrer un peu du temps de ma journée généralement très chargée. Celle-ci est partagée entre les visites au CHU, la Clinique Immaculée Conception et les réunions dans le cadre de l’Ong AIMES-AFRIQUE.


9- Parlez nous maintenant de vos moments de détente.

Moment de détente ? J’en ai très peu. Chaque pan de l’histoire de la vie a ses spécificités et ses réalités, à l’étape actuelle de ma vie, c’est au travail, rien qu’au travail que je me consacre plus maintenant. Toutefois, il n’y a pas que le travail bien sûr, car l’effet de stress submerge parfois; dans ces moments je me trouve quelques temps de distraction en appréciant de la bonne musique africaine surtout le Cool Catché des Toofan (rire).


10 - Si l’on vous demandait de résumer votre personnalité en 3 mots ; que proposeriez vous ?

L’humilité, l’intelligence et la générosité.


11 - Qu’est ce que les educanautes devront retenir de votre passage à Manager du Mois ?

Pour un conseil à l’endroit de la jeunesse et les educanautes, je dirai que seul le travail, rien que le travail paie le mieux. Nous avons en cette étape de notre vie assez d’énergie et il faut la mettre en œuvre pour apporter sa part dans les efforts de politique et économique de développement dont nos sociétés doivent bénéficier pour leur progrès. Je me permets de souhaiter mes meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2012 à tous. Meilleure santé surtout à toutes et à tous.

 


Entretien réalisé par Entretien réalisé par Gontran YAGUIWATA
g.yaguiwata@educarriere.net

  Untitled Document
PUBLICITE
Rencontres
 
 
 
footer_one.gif
         
            Aux Entreprises
             
      Tests Psychotechniques